Dangereuses visions

Exposition du 7 au 29 février
Vernissage le jeudi 6 février à 18h

Avec : Nicolas Michot, Segond & Durante, Kristofer Hart, Rémi Groussin & Laurie Charles, Émile Stoclin.

Pour entrer à la fois joyeusement et avec gravité dans cette nouvelle décennie, Lieu-Commun débute l’année 2020, le jeudi 6 février avec deux vernissages.
L’exposition Dangereuses Visons, construite en partenariat avec la Cinémathèque de Toulouse dans le cadre du festival Extrême Cinéma, voisine le Festival International du STicker.

Elle aborde frontalement la notion de collapse en proposant à l’étage de Lieu-Commun un paysage proche de la ruine, dans la plus pure tradition du postapo, genre dédié à la fin du monde, en vogue dans le cinéma-bis depuis les années cinquante. Comment ignorer aujourd’hui les alertes lancées par les scientifiques quant à l’état de notre planète ? Peut-on continuer à vivre en ignorant l’urgence climatique ?
Les artistes invités sonnent l’alarme à leur façon. Le dessin, la vidéo, l’installation et la sculpture sont ici représentés dans une polyphonie consciente et radicale.

Dans le cadre du Festival Extrême Cinéma à la Cinémathèque de Toulouse, Lieu-Commun bénéficie d’une carte blanche et vous propose les fims : Akira (1982) de Katsuhiro Otomo, La Bombe (1965) de Peter Watkins et Golfesh mon amour (1973) de Bujan / Floréal.

www.lacinemathequedetoulouse.com

Dangereuses visions