GRAND PRIX

Du 13 février au 13 mars 2017  : Résidence des 3 artistes, ouverte au public sur RDV uniquement.

Mercredi 15 mars : Vernissage avec remise du premier Prix d’Art Contemporain Occitanie au lauréat.

Du 16 mars au 23 avril  : Entrée libre et gratuite les mercredis, samedis & dimanches de 14h à 19h. Visites de groupes sur demande

Le premier Grand Prix Occitanie d’Art Contemporain entame sa résidence d’artistes dès le 13 février 2017 en centre-ville de Toulouse. Les trois lauréats, déjà sélectionnés par un jury de professionnels, vont laisser libre cours à leur création. Dès le 13 mars, les entreprises mécènes, partenaires de cet événement artistique inédit, décerneront le premier prix et les œuvres seront visibles par tous jusqu’au 23 avril.

UN GRAND PRIX PAR TOUS, POUR TOUS

Un jury constitué de Damien Aspe, Christian Bernard, Nicolas Bourriaud, Manuel Pomar et les membres des Sens de l’Art a choisi lors d’un appel à dossiers trois artistes pour participer à une résidence de création soutenue par des mécènes.
Du 13 février au 14 mars, Nicolas Daubanes, Pierre Clément et Pauline Zenk ont travaillé avec le soutien technique de l’équipe de Lieu-Commun. Dans un esprit d’incubateur, chacun a produit de nouvelles pièces pour proposer une exposition inédite.

À l’issue du vernissage de l’exposition, les mécènes ont désigné Nicolas Daubanes, premier lauréat du Grand Prix Occitanie d’Art Contemporain qui reçoit donc le Prix Occitanie d’Art Contemporain ainsi qu’une bourse de 2000€ d’aide à la création.
Ici, les oeuvres ont un lien très fort au réel. Par la question de la migration et de la mémoire abordée dans les peintures de Pauline Zenk ; par les enjeux de pouvoir et d’autorité que Nicolas Daubanes détourne dans ses productions ; autant que par la vision désenchantée de la course à l’innovation prônée par nos sociétés comme remède à tous nos maux.
Pierre Clément la met en scène dans une archéologie futuriste aux atours ludiques.
L’art est un miroir déformant de notre environnement dont ces trois artistes s’emparent avec brio. Ce lien sociétal est renforcé ici par le mode de financement de cette résidence et de cette exposition. Impliquées dans le développement culturel local, les entreprises mécènes intègrent pleinement le projet en mettant à disposition leurs compétences et leurs moyens en fonction des besoins, mais aussi en sélectionnant le premier lauréat du Grand Prix.

LES ENTREPRISES MÉCÈNES
Impliquées dans le développement culturel local, les entreprises mécènes intègrent pleinement le projet d’une part, en mettant à disposition leurs compétences et leurs biens en fonction des besoins mais aussi, en sélectionnant le premier lauréat du Grand Prix. Cet événement permet de provoquer des rencontres humaines ainsi qu’un partage de savoir-faire entre artistes et entreprises, en fédérant tous les acteurs pour l’intérêt général. Ces entreprises ont d’ores et déjà émis la volonté d’accueillir les résidences chez elles lors des éditions suivantes du Grand Prix.

- Association Ambition Toulouse Métropole (avec trente-cinq adhérents, l’association rassemble des grands groupes, tels —que ERDF, Météo France, Altran, La Poste, etc., mais aussi des PME (Envoi, Ekito, Fullsave) et, fait récent, des associations
- DigitalPlace, la Mêlée…).
- Société Pacfa (Toulouse)
- Société Vinadéis (Narbonne)
- Société A Tout Sens (Toulouse/Narbonne)
- Société Arte Monte (Toulouse)
- Société Les Fabuleux Festins (Toulouse/Narbonne)
- Bar de la Lune (Toulouse)

GRAND PRIX